ATTENTION : La session 2019, dont les épreuves orales et pratiques d’admission se dérouleront en mars 2020, est la dernière session de l’examen du BAFM organisée par le ministère de l’intérieur. L’extinction de l’examen coïncidera avec la création d’un nouvelle certification, dont les travaux sont actuellement engagés avec l’association nationale pour la formation automobile (ANFA) et les organisations professionnelles du secteur de l’enseignement de la conduite et de la sécurité routière.

Cette réforme concourt à la création d’une véritable filière de formation professionnelle dans le domaine de l’enseignement de la conduite et de la sécurité routière centrée sur des enjeux de valorisation des métiers, de renforcement des compétences des professionnels et de prévention des risques.

Les enseignants de la conduite automobile et de la sécurité routière ont la possibilité d’élargir leurs compétences et leur champ d’intervention en obtenant un diplôme intitulé : B.A.F.M, Brevet d’Aptitude à la Formation des Moniteurs d’enseignant de la conduite des véhicules à moteur délivré par le Ministère des Transports.

La mission première des enseignants titulaires du B.A.F.M est d’assurer la formation initiale des enseignants de la conduite, c’est-à-dire la formation des candidats au diplôme du BEPECASER.

Leur champ d’activité tend à s’élargir de plus en plus :

Actions de formation auprès des enseignants de la conduite

Actions de prévention en entreprises

Actions de prévention en milieu scolaire

Animation des stages destinés aux conducteurs responsables d’infractions

Conseil pédagogique auprès des examinateurs du BEPECASER

Le diplôme du B.A.F.M délivré par le Ministère chargé des transports n’est pas homologué. Il est toutefois inscrit en équivalence au baccalauréat pour l’accès au concours d’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière (concours de la fonction publique de catégorie B).

ATTENTION : La session 2019, dont les épreuves orales et pratiques d’admission se dérouleront en mars 2020, est la dernière session de l’examen du BAFM organisée par le ministère de l’intérieur. L’extinction de l’examen coïncidera avec la création d’un nouvelle certification, dont les travaux sont actuellement engagés avec l’association nationale pour la formation automobile (ANFA) et les organisations professionnelles du secteur de l’enseignement de la conduite et de la sécurité routière.

Cette réforme concourt à la création d’une véritable filière de formation professionnelle dans le domaine de l’enseignement de la conduite et de la sécurité routière centrée sur des enjeux de valorisation des métiers, de renforcement des compétences des professionnels et de prévention des risques.